Faut-il exposer les tout-petits aux écrans ?

Peut-on exposer les jeunes enfants aux écrans, voilà une question qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Aujourd’hui encore, les avis sont partagés. Entre les écrans interactifs et non interactifs, le choix est vite fait par les spécialistes.

Retour sur les déclarations du ministre de l’Éducation nationale

Les tablettes numériques ne remplaceront jamais les cahiers d’écolier, le ministre de l’Éducation nationale a été catégorique à ce sujet.
Pour soutenir ses dires, Jean-Michel Blanquer n’a pas hésité à se référer à des résultats d’études qui ont été menées aux États-Unis. Ces recherches ont démontré que l’écriture à la main joue un rôle important dans l’apprentissage, raison pour laquelle de nombreux États américains ont décidé d’interdire l’usage de la technologie numérique dans les cours élémentaires (source https://technokid.fr).

Nous assistons à un retour en force de la relation « plume-cahier-main ». Jean-Michel Blanquer n’est pas totalement hostile à l’usage des écrans en cours. Il estime que cette technologie peut contribuer à d’énormes changements pédagogiques, mais dans la mesure du possible, il est préférable d’attendre un certain âge avant d’exposer les enfants aux écrans.

Éloigner les enfants des écrans non interactifs

Pas de télé ni de vidéos avant l’âge de trois ans : cette solution ne semble pas convenir aux spécialistes de la petite enfance et des pédopsychiatres. Ces derniers sont plutôt en faveur des tablettes. Aucun de ces spécialistes de la petite enfance n’encourage de laisser les enfants devant la télévision pendant l’essentiel de leurs journées. Néanmoins, ils estiment que les enfants peuvent jouer à des jeux interactifs sur des tablettes dès leurs plus jeunes âges.

Au psychiatre Serge Tisseron de déclarer que : « avant l’âge de trois ans, les écrans non interactifs (télévision et DVD) n’ont que des effets négatifs sur les enfants ». Les vidéos commercialisées pour les enfants de moins de trois ans ne leur apportent rien, même si les producteurs prétendent le contraire. Par contre, les tablettes tactiles permettent aux enfants de développer leur intelligence rien que par les mouvements qu’ils esquissent avec leurs doigts. La tablette stimule tous les sens de l’enfant et c’est largement suffisant.

Les tablettes tactiles stimulent l’éveil des enfants : ce que pensent les autres

Il semblerait que tout le monde est en faveur de l’usage des tablettes tactiles par les enfants. L’Académie des Sciences a même déclaré que « les tablettes visuelles et tactiles peuvent contribuer à l’éveil précoce du bébé même avant deux ans »
Cela s’explique en partie par le fait que la première forme d’intelligence chez le bébé est du type sensorimoteur. En d’autres termes, les bébés appréhendent le monde extérieur par ce qu’ils voient et ce qu’ils touchent, et quoi de mieux qu’une tablette tactile pour les aider à y voir plus clair ?

Néanmoins, pour une efficacité accrue, il faut que trois conditions soient respectées. L’usage de la tablette par l’enfant de 1, de 2 ou de 3 ans doit être accompagné par un adulte, et cela, pour favoriser les interactions. Il faut également que l’expérience soit de courte période et qu’elle vienne en complément des jeux classiques.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *